votre rêve, votre maison

Obtenez les devis de nos spécialistes de la maison contemporaine

  • Gratuit

  • Sans engagement

Accueil » La Gazette » Matériaux » Le béton de chanvre, ce matériau à empreinte carbone positive

Le béton de chanvre, ce matériau à empreinte carbone positive

Parce que il n’est pas cher et solide, le béton est un des matériaux de construction les plus largement utilisés dans le monde : environ 6 milliards de tonnes de chaque année. Mais pour chaque mètre cube de béton qui est versé, jusqu’à 1320€ de dioxyde de carbone est libéré dans l’atmosphère. Voilà comment certaines personnes tentent de faire du béton plus écologique.
 

Réduire l’impact de la construction par les matériaux

préparation du béton de chanvre - Hempcrete

préparation du béton de chanvre – Hempcrete

Les métiers de la construction comptent pour une grande partie des émissions de CO2 dans le monde. Même après qu’ils soient construits, les bâtiments continuent d’émettre du CO2, impactant l’environnement  L’appel pour les bâtiments écologiques est de plus en plus fort, et face à ces exigences, des fabricants ont développé un matériau de construction qui n’a pas seulement un bilan carbone neutre, c’est un bilan carbone négatif de longue date. Les écolos ne seront donc pas surpris d’apprendre que le matériau miracle est réellement le chanvre.

 

Construire des logements avec une plante

Beton Chanvre

Béton chanvre projeté

Le béton de chanvre est tout simplement un mélange de chanvre industriel, de chaux hydratée, de sable et d’eau. Un des avantages clé de ce matériau est son aspect répulsif pour les fourmis blanches et les fourmis de feu, qui sont un problème majeur en Australie, notamment. Elles attaquent le bois, les ballots de paille et les structures en terre tels que l’épi et l’adobe.

Les murs de chanvre «respirent» ou permettent à l’humidité de passer à travers, ce qui décourage la croissance des moisissures. C’est un bilan carbone négatif car il séquestre le carbone lorsqu’il est utilisé comme matériau de construction. Le chanvre produit de grandes quantités de fibres plus vite que les forêts, sans engrais ni pesticides dans la plupart des sols, tout en étant rapidement renouvelable. Une culture de 3-4 mois sur un hectare peut produire suffisamment de chanvre pour construire un 135 mètres carrés maison et un petit garage !
Les performances des mortiers et bétons de chanvre sont directement liées aux dosages des différentes matières qui les composent : les résultats seront toujours un compromis entre performances mécanique et performances thermiques ou acoustiques.

 

Une filière française prête pour de nouveaux marchés

bloc de béton de chanvre - Hempcrete

bloc de béton de chanvre – Hempcrete

Les professionnels du bâtiment , rassemblés autour de Construire en CHANVRE (CenC), constatent une demande croissante pour des rénovations, réhabilitations et constructions neuves intégrant des bétons et mortiers de chanvre. Pour répondre à la demande dans de bonnes conditions, les entrepreneurs du bâtiment doivent pouvoir utiliser des produits et procédés fiables et reconnus.

Des Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Bétons de Chanvre ont été mises en place pour garantir la qualité des ouvrages et validées définitivement par la C2P (Commission Prévention Produit) de l’AQC (l’Agence Qualité Construction). Les assurances obligatoires – et en particulier les garanties décennales – font partie intégrante de cette démarche qualité.
Les principaux assureurs du bâtiment sont donc aujourd’hui totalement ouverts à la prise en charge des travaux utilisant des bétons de chanvre dans le cadre des Règles Professionnelles.

 

 

 

Les bétons et mortiers de chanvre en bref :

Usages :
– Remplissage de parois verticales
– Sols en terre-plein ou en étage
– Isolation de toitures
– Enduits isolants (intérieur ou extérieur)

Avantages :
– Qualités thermiques
– Régulation hygrométrique
– Correction acoustique
– Elasticité
– Bon bilan carbone
– Bonne résistance au feu

Inconvénients :
– Parfois délicat à mettre en œuvre (dosage de l’eau)
– Non porteur pour le moment
– Parfois plus cher que les solutions classiques

Plus d’infos : http://www.construction-chanvre.asso.fr/mortiers-et-betons_fr_25.html

 

(Sources : 1, 2, 3)

 

Étiquettes:

Auteur : Pascal

Rédacteur sur le site Construire Tendance, je suis passionné par l'architecture et plus particulièrement par l'éco-construction. J'anime également la communauté "Mon Habitat Responsable" depuis 2010 et je suis l'initiateur de la Fédération Nationale des Professionnels pour un Habitat + Responsable : Build-Green.fr.

5 commentaires

  1. Bonjour à Pascal Faucompré.
    Ayant lu votre article, je vous félicite pour sa réalisation. Votre article est assez juste, mis à part quelques points de détails, par exemple: les chanvriers font 4 tonnes de chènevotte à l’hectare en moyenne, 5 T les bonnes années, et nous comptons environ 6 tonnes pour faire le sol et les murs donc un peu plus d’un hectare pour une maison de 100m2. Plus la fibre environ 3t de plus, pour faire de la laine, isolation de toiture par exemple
    Le chanvre est aussi présent dans la plasturgie, l’alimentation, la papèterie… N’hésitez pas à nous joindre pour toute information complémentaire que nous pourrions vous apporter. Encore bravo pour votre article.
    Jean-Marc Naumovic Architecte et président de Construire en Chanvre

    • Bonjour,

      Jean Marc, je cherche à développer la filière autour de la construction en béton de terre crue/chaux/chanvre et je cherche un architecte qui me suive dans mon expérimentation novatrice dans ma région. On devrait s’entendre sur ces points pour une décennale et un permis de construire à bâtir en colombins de chanvre de murs porteurs et auto-portés!

      Une histoire de cercles et de spirales d’évolution qui n’a l’air de rien sauf pour ces formes émancipatrices, vers une nouvelle ère … SD

Laisser un commentaire

votre rêve, votre maison

Obtenez les devis de nos spécialistes
de la maison contemporaine

  • Gratuit

  • Sans engagement