votre rêve, votre maison

Obtenez les devis de nos spécialistes de la maison contemporaine

  • Gratuit

  • Sans engagement

Accueil » La Gazette » Parole d'experts » L’isolation, c’est quoi ?

L’isolation, c’est quoi ?

Pourquoi isoler ? En quoi consiste l’acte d’isoler ? 2 questions fondamentales.

¤ Pourquoi isoler ?

nid-douillet

Le confort d’un nid douillet

Depuis toujours l’homme, à l’instar de beaucoup d’animaux, recherche le plus grand confort possible pour son habitat.
Cette notion de confort a évolué au fil des moyens financiers et de la technologie disponibles.

Les 2 raisons essentielles de l’isolation sont : le confort, l’économie.

Tout occupant, tout accédant à la propriété, à la construction, à l’aménagement a le souci d’aller vers le plus grand confort possible.
Ce souhait doit s’inscrire dans une économie raisonnable, en tout cas pour lui.

Je parle volontairement d’économie car, au-delà de celle classique, financière, 2 autres sont à prendre en considération : environnementale et des ressources.

¤ En quoi consiste l’acte d’isoler ?

Isoler consiste en la mise en œuvre de moyens d’améliorer le confort, notion subjective. Cela représente un coût.
Lorsque l’énergie était peu chère (1970, 1 baril de pétrole : 3 à 4 dollars) l’accès à un confort acceptable se faisait exclusivement grâce au chauffage.

Le coût de l’énergie est maintenant tel qu’il est devenu économiquement plus rentable de dépenser en isolation qu’en chauffage.

Deux grandes familles d’isolants :

  • 1/les matériaux mixtes (pour les murs dits « de masse ») : à la fois élément constructif et isolant
    • béton cellulaire,
    • brique monomur,
    • pisé,
    • bois massif,
  • 2/les isolants rapportés : viennent en surépaisseur ou en remplissage des murs porteurs.
    • laines végétales,
    • ouate de cellulose,
    • chènevotte de chanvre,
    • paille,
      laines minérales,
    • pisé,

¤ L’influence sur le confort

La notion de confort est subjective, c’est un sentiment de bien-être. Certains préfèreront une température peu élevée et porter une petite laine, d’autres préfèreront une ambiance très chaude et vivre peu vêtus.

isoler pour le confort personnel

isoler pour le confort personnel

Rappel, selon les articles R. 131-22 et R. 131-23 , la température légale est de 19° !
L’important, en terme de confort, n’est pas tant une température atteinte que le sentiment de bien-être : 19° en pleine SIBERIE par -50° quel confort ! 19° lorsqu’il fait 40° à l’ombre l’été brrr, froid!

Un des éléments du confort réside dans la stabilité de la température.
La stabilité c’est l’absence d’amplitude. Une température est stable lorsque ses variations sont faibles.
Une température est régulière lorsque, quelque soit l’emplacement, elle se situe à un même niveau.
Lorsque la température n’est pas uniforme, on parle de strates de couches d’air. A contrario on parle de dé-stratification.

Donc, température stable dans l’espace et dans le temps.

Un bon lambda est gage de fuites contenues, d’économie de chauffage.
Un bon déphasage est gage de température stable, ce qui procurera un sentiment de confort à une température plus faible et accentuera les économies de chauffage.

¤ L’influence sur l’économie

Économie financière

Chauffer c’est compenser les pertes de calories, chauffer c’est consommer de l’énergie et donc dépenser pour l’achat de cette énergie.

Il faut donc faire attention à l’énergie choisie rapport à son prix car les prix du KWh sont différents selon qu’il s’agisse d’électricité, de gaz, de bois …

Pourtant, quitte à rappeler un grand poncif : « l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas ».

La notion d’économie est à plusieurs niveaux :

  • en terme de coût de la construction,
  • au sens du coût d’exploitation,
  • au sens du maintien à niveau des performances (entretien, rénovation).

Économie sur le coût de construction :

réaliser des économies en isolant

réaliser des économies en isolant

Isoler très bien représente une dépense non négligeable. Celle-ci peut paraître trop importante pour être acceptée … mais si le coût global n’était pas impacté ?
Avec une maison dont l’enveloppe sera très performante, on pourra éviter l’installation d’une chaudière. Il y aura simplement un transfert de dépense.

Économie sur le cout d’exploitation :

Qu’est-il mieux :

  • privilégier l’isolation quitte à différer quelques envies, agréable, ainsi opter pour une dépense immédiate en prévision d’un moindre coût pour le chauffage?
  • limiter le coût de construction en décidant d’une moindre performance et parier sur un prix de l’énergie accessible ?

 

Une chose semble inéluctable : l’énergie deviendra de plus en plus chère. Alors ?

Économie sur l’entretien et la rénovation :

Paroles d’un agriculteur haut savoyard un jour que je lui faisais remarquer un investissement important dans un achat de qualité : « je ne suis pas assez riche pour acheter 2 fois ». On parle souvent du bon sens paysan !

Construire bien est un choix plus économique.
C’est d’autant plus vrai pour l’isolation qu’elle est, en dehors des combles perdues, difficile à changer, cachée derrière des éléments de structure ou des parements. Les travaux de remise à niveau qu’elle engendre sont complexes et coûteux.

Économie environnementale

Nos choix impliquent des impacts sur l’environnement : bilan carbone, émission de gaz à effet de serre, …

Une maison à isolation peu performante nécessitera une chaudière puissante, laquelle impliquera une forte consommation d’énergie. La fabrication de cette chaudière aura nécessité beaucoup d’énergie et de matière première.
Une maison à isolation très performante nécessitera beaucoup d’énergie et de matière première pour l’isolation mais permettra d’économiser la chaudière. De plus, et définitivement, cette maison nécessitera peu d’énergie pour son exploitation.

Le choix de la meilleure performance isolante engendrera le meilleur bilan environnemental global.

Économie des ressources

S’inscrire dans le développement durable, c’est répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Autant il est légitime de vouloir accéder au confort le meilleur possible, autant il serait égoïste de le faire sans se soucier des besoins des autres.

Ce serait d’autant plus dommage que nous disposons aujourd’hui des informations suffisantes, des moyens techniques nécessaires et, qu’au final, ce serait moins durable et financièrement plus pénalisant !

Isoler pour le bien commun

Isoler pour le bien commun

Étiquettes:

Auteur : Claude Lefrançois

Consultant en entreprise pour l'isolation bio-sourcée, Spécialiste ouate de cellulose : analyse, formation, mise en œuvre. + d'infos : http://www.lefrancois-isolation.fr

Laisser un commentaire

votre rêve, votre maison

Obtenez les devis de nos spécialistes
de la maison contemporaine

  • Gratuit

  • Sans engagement